Un rapport de l’ONU préconise l’apprentissage de la masturbation aux enfants de 5 ans

Posted on 17/01/2014

0


 
Un rapport de l'ONU préconise l'apprentissage de la masturbation aux enfants de 5 ans
L’Organisation Economique, Sociale et Culturelle des Nations Unis (l’UNESCO) a publié un rapport de 98 pages en Juin  offrant un plan de cours universel pour les enfants entre 5 et 18 ans, pour une « approche informé au sexe efficace, rapports » et sensibilisation au HIV qu’ils disent être essentielle pour «tous les jeunes.» 

L’ONU insiste sur le fait que le programme est « approprié à leur âge, » mais les critiques disent qu’il expose bien trop tôt les enfants au sexe, et offre des idées abstraites – comme la « transphobie » – qu’ils ne pourraient même pas comprendre. 

« À cet âge, ils devraient se renseigner sur… la nomenclature de certaines parties de leurs corps, » a dit Michelle Turner, la présidente des Citoyens pour un Programme d’Etudes Responsable, « certainement pas au sujet de la masturbation. » 

Turner a été troublé par les plans de l’UNESCO d’expliquer à des enfants d’à peine 9 ans le droit à l’avortement, et de conseiller et « de favoriser le droit et l’accès à l’avortement» pour tous les enfants âgés de plus de 15 ans. 

« C’est absurde, » a-t-elle dit sur FOXNews.com. 
Le rapport de l’UNESCO, appelé «Directives internationales pour l’éducation sexuelle», sépare les enfants en quatre groupes d’âge : 5 à 8 ans, 9 à 12 ans, 12 à 15 ans, et 15 ans à 18 ans. 

En suivant le programme volontaire Onusien sur le sexe, il sera dit à des enfants ayant tout juste 5 à 8 ans que « toucher et frotter ses parties génitales s’appelle la masturbation » et que les parties privées « procurent du plaisir une fois touchées par quelqu’un. » 

Dès qu’ils atteignent 9 ans, ils apprendront les « effets positifs et négatifs des aphrodisiaques, » et seront confrontés avec des idées comme l’ « homophobie, la transphobie et de l’abus de pouvoir. » 

À 12 ans, ils apprendront les «motifs» pour avorter – mais ils apprendront déjà au sujet de leur sûreté pendant trois années. Quand ils ont 15 ans, ils seront exposés à des conseils directs pour promouvoir le droit et l’accès à l’avortement.» 

Les experts en matière de santé enfantine disent qu’ils sont circonspects que l’on puisse enseigner à des enfants le sujet délicat de l’avortement, mais insistent sur le fait qu’aussi longtemps que le message reste approprié à l’âge, l’instruction des enfants à un âge plus jeune facilite le passage à l’âge adulte. 

« Les adultes sont plus circonspects sur l’apprentissage prématuré du sexe que les enfants ne le sont, » a déclaré le Dr. Jennifer Hartstein, psychiatre pour enfant à New York. « Nos propres craintes nous empêchent parfois d’être aussi ouverts et honnêtes avec nos enfants qu’on ne devrait l’être. » 

Hartstein, cependant, qui ne voit pas un grand mal à expliquer les concepts de base que les enfants de tout âge auront à se demander, a été dérouté par certaines des idées que l’ONU espère  présenter aux enfants âgés de  5 ans, à qui on enseignera le « rôles de genre, les stéréotypes et la violence basée sur le sexe. » 

« J’aimerais savoir comment  vous enseignez cela à un enfant de 5 ans, » a dit Hartstein sur FOXNews.com. 

En dépit de ces défis, l’ONU insiste sur le fait que « dans un monde affecté par le HIV et le SIDA… il y a un impératif de donner aux enfants et aux jeunes la connaissance nécessaire, les qualifications et les valeurs pour comprendre et prendre des décisions en connaissance de cause. » 

Les fonctionnaires de l’UNESCO ont déclaré que ces directives ont été « coécrites par deux experts majeurs en matière d’éducation sexuelle»  – le Dr. Doug Kirby, un expert en matière d’éducation sexuelle pour adolescent, et Nanette Ecker, ancienne directrice pour la formation et l’éducation au Conseil pour l’Education et l’Information sur la Sexualité des Etats-Unis. 

Leur rapport sont basé sur une « revue rigoureuse » de la littérature ayant attrait au sexe, « basé sur 87 études à travers le monde, » a déclaré Mark Richmond, directeur de la Division de l’UNESCO pour la Coordination des Priorités de l’ONU pour l’éducation, dans une déclaration envoyée par e-mail. 

Richmond a défendu l’enseignement au sujet de la masturbation comme étant «approprié à leur âge» car même durant la petit enfance, les « enfants sont connus pour être curieux au sujet de leurs corps. » Ces  leçons, a-t-il ajouté, aideront  si tout va bien les enfants « à développer une compréhension plus complexe du comportement sexuel » tout au long de leur passage à l’âge adulte. 

Mais Michelle Turner, membre des Citoyens pour un Programme d’Etudes Responsable, a dit que de tels rôles devraient être laissés aux parents, et s’est inquiété que les enfants puissent être exposés à trop d’information trop tôt. 

« Pourquoi les enfants ne peuvent-ils plus rester des enfants? » a-t-elle dit. 

Voici le rapport officiel de 98 pages de l’UNESCO : 
http://www.foxnews.com/projects/pdf/082509_unesco.pdf 

TraductionAlter Info 

http://www.foxnews.com/story/0,2933,543203,00.html?test=latestnews

 

 
Posted in: Non classé