Pétition pour les droits des familles abandonnées

Posted on 02/04/2013

0


 

 

 

Monsieur François HOLLANDE, Président de la République française

 

Madame Françoise DESCAMPS-CROSNIER, Députée des Yvelines 

 

Objet : pétition concernant les abandons de femmes et enfants par des pères d’origine étrangère

 

 

Monsieur le Président de la République,

 

Madame la Députée, 

 

 

Justicefirst of world, l’Association culturelle franco-arabe, et l’Association Les femmes Haut de Poissy souhaitent aborder avec vous un problème que vous connaissez sans doute : les femmes abandonnées avec leurs enfants par leur époux. Cela se passe en France.

 

Nous nous expliquons. Dans une famille française issue de l’immigration ou immigrée en situation régulière, avec enfant(e) né(s) en France, l’époux fait un séjour plus ou moins long dans son pays d’origine. Souvent le couple y a construit une maison.

 

L’objectif de ce séjour est de se marier avec une autre femme, en général une jeune femme.

 

L’épouse restée en France a travaillé plusieurs années et a donné ses économies pour la construction d’un bien en commun. Elle se retrouve dépouillée suite à la nouvelle alliance de son mari. Il s’est servi d’elle pendant des années.

 

Grâce à de fausses déclarations, il obtient soit le divorce soit un remariage, qui est reconnu sans problème par les instances de la France.

 

Les conséquences sont surtout terribles pour les enfants. Ils sont abandonnés par leur père, ils n’ont plus d’équilibre. Ce qu’ils connaissaient avant n’existe plus. Leur situation devient précaire financièrement. Leur éducation n’est plus assurée. Ils perdent confiance. En grandissant, ils refusent l’autorité de la mère.

 

Un drame familial ne mène pas toujours les enfants à la délinquance, mais cela arrive : intégration dans une bande, délits, vols, trafic de drogue, contrebande. Vous connaissez les conséquences économiques sur notre pays de certaines activités illicites et illégales.

 

Les pays d’origine (Maroc, Algérie, Afrique subsaharienne) se désintéressent de ce problème qui pourtant les concerne directement. Ils favorisent le divorce qui profite au père et la polygamie. Mais ils ne favorisent pas les droits des femmes et des enfants.

 

Nous demandons à notre gouvernement de prendre des mesures législatives pour protéger et défendre les familles abandonnées ; et pour punir les pères qui se servent, fuient leur responsabilité, et font de fausses déclarations. Des enquêtes doivent être menées. Leurs actes doivent absolument être reconnus comme des délits.

 

Des sanctions pénales doivent être appliquées afin qu’ils n’agissent plus en toute impunité.

 

Nous demandons également que tout bien mobilier et immobilier acquis dans le pays d’origine pendant la vie maritale, ainsi que les comptes bancaires, soient confisqués et rétribués à l’épouse et leurs enfants.

 

Les femmes et enfants en attente d’une expulsion doivent être protégés par nos instances, car elles sont victimes.

 

En tant qu’association juridique, association culturelle et vie du quartier, nous avons œuvré pour que les pensions des époux soient bloquées, mais cela n’est pas suffisant. La France et d’autres pays européens rencontrent ce problème ; plusieurs dossiers vous ont été envoyés par nos partenaires associatifs. Nous avons rencontré Madame Françoise DESCAMPS-CROSNIER Députée des Yvelines, afin de travailler ensemble et soumettre une loi.

 

Nous comptons sur votre appui, et sur des mesures rapides.

 

Recevez, Madame, Monsieur, mes sincères salutations.

 

 

Madame Sabah BIYE

Présidente de Justicefirst of world

 

Posted in: Non classé