Quand ont prive les gens d’instruction en France cela donne « Moins on est instruit, plus on vote FN »

Posted on 04/04/2012

0


Les français avec ou sans foulard selon le FN ne seront jamais des français mais des islamistes, qui s’imposent.

Juifs ou non juifs, chrétiens ou non chrétiens , musulmans ou non musulmans, ils sont manipulé instrumentalisé utilisé a des fin politique ce qui dangereux est déloyale.

Quand des politiciens, reprennent ces argument peut-ont leur faire confiance ?

Aujourd’hui plus que jamais le manque d’éducation, le manque de moyens éducatifs, met en danger  la France.

Instrumentaliser la haine, surfer sur le racisme la religion ou la couleur, une une bombe a retardement non seulement pour La France mais aussi pour les pays de EU .

JUSTICEFIRST OF WORLD, a prévenue a mainte reprise, les politiciens de tous bord sur ce danger réel.

JUSTICEFIRST OF WORLD, a eu deux ans d’avance sur les problèmes réels et les dangers le l’extrémisme qu’il soit religieux ou politique.

Aucun partie politique, élus  ou  politiciens français n’ont  soutenue notre combat .

Seule E.U nous a pris aux sérieux, car plusieurs enquêtes ont démontrés, donné raison à notre travail sur le terrain.

La menace la paix, la stabilité de la France le vivre en semble, est a prendre au sérieux,  face à des populations plus sensible, moins instruit .

 les politiciens sont responsable des propos qu’ils avancent, ainsi que les méthodes employées.

Ne croyez pas que la haine à seulement le visage de la religion, la haine viens du manque éducatifs.

Le danger viendra, des personnes qui ne sont jamais condamné a cause de leur couleur ou appartenance religieuse .

Toutes les actions, hors la lois jamais sanctionné sont des encouragement a toujours bravé la lois les interdits.

Le parti FN , veut se donné une bonne images, une bonne conscience alors qu’il manipule,  surf sur la haine, le manque d’éducation de certains.

La pauvreté des français honte a vous d’ utilisé, les gens leur souffrance de vie pour vous faire élire cela s’appelle de l’abus de confiances.

Un sondage Ifop montre que 23% des 18-22 ans comptent voter pour Marine Le Pen. Un vote protestataire, mais pas seulement, explique le sociologue Sylvain Crépon. Alors que Marine Le Pen ne décolle pas dans les intentions de vote, voilà une étude qui devrait réjouir la candidate frontiste. Un sondage Ifop pour Libération montre que 23% des jeunes de 18 à 22 ans la choississent, derrière François Hollande (31%) mais devant Nicolas Sarkozy (21%). Sylvain Crépon, chercheur à l’université de Nanterre et spécialiste de l’extrême-droite, livre son analyse sur une tendance qui n’est finalement pas si récente. Pourquoi Marine Le Pen séduit-elle tant les jeunes? Il y a plusieurs raisons. Premièrement, la personnalité de Marine Le Pen: une figure moderne, la quarantaine, de famille recomposée. Cela peut séduire. Deuxièmement, l’idée de vote transgressif. Il manifeste un profond désarroi et un rejet de la politique. C’est un peu le vote des « oubliés ». Troisièmement, les enquêtes de terrain montrent que les jeunes sur le point de voter FN sont ceux sur le point de travailler, ou du moins d’entrer dans la vie active. Ils sont dans l’ensemble très pessimistes par rapport à leur avenir. Concrètement, qui sont ces électeurs? De nombreuses études le montrent, ce sont les jeunes ayant le moins d’instruction qui se tournent vers le Front national. Moins on est instruit, plus on vote FN. On observe que ce sont également ceux qui s’intéressent le moins à la campagne. Leurs préoccupations sont, par exemple, plus portées sur la sécurité et moins sur l’éducation. Ils sont souvent très peu intégrés socialement, avec une certaine précarité professionnelle. C’est ce qui différencie cet électorat de celui de Mélenchon, par exemple. Est-ce une tendance récente? Non. Déjà, dans les années 90, le FN était le premier parti chez les jeunes. Là, ce n’est que le deuxième, mais cette tendance est la conséquence d’un même facteur. En fait, à chaque fois que le pays traverse une crise, cela favorise le vote des jeunes à l’extrême-droite, un vote protestataire. En revanche, même s’il vote FN aujourd’hui, une partie de ces jeunes se tournera vers les autres partis à mesure qu’ils s’intégreront socialement, fonderont une famille, etc.

Posted in: Non classé