Un général chinois menace de « troisième guerre mondiale » pour protéger l’Iran.

Posted on 05/12/2011

1


Introduction au dossier:

Une 3ème guerre mondiale (avec la Chine notamment) est impossible sans un climat de tension de faillite du système et des états, additionné à une crise économique majeure. Cette situation est alors propice pour entraîner une crise monétaire (et une guerre des monnaies) en débouchant sur une crise commerciale et le protectionnisme, bloquant au final les échanges internationaux en détruisant d’un seul coup des décennies de mondialisation.

Cette situation créera inévitablement à terme une grave crise politique mondiale (situation idéale pour élire des extrémistes), pour déboucher au final sur la guerre. Un rappel, en 2012 se déroule les élections en France mais aussi dans une vingtaine de pays tel que: Usa, Russie, Venezuela, Espagne, Turquie, Islande, Inde, Finlande, Corée du sud, ainsi que le passage du pouvoir politique en Chine.

Dire que la situation d’interdépendance entre la Chine et les Usa est le meilleur argument pour qu’il ne se passe rien est erroné. Cette vision était sans doute vraie avant la crise financière, mais aujourd’hui le constat n’est plus le même car nous sommes en situation de crises multiples et multidirectionnelles. Les causes qui équilibraient la relation entre ces deux pays sont les mêmes qui les conduiront à la confrontation (voir la vidéo « La guerre contre la Chine est-elle inéluctable? »).

Les Usa sont dans une situation délicate, soit relancer l’économie et faire monter les indices boursiers avec des injections de liquidités, faisant ainsi baisser le dollar et engendrant une crise monétaire et des risques d’hyperinflation, soit laisser s’écrouler la bourse afin de sauver le dollar quitte à faire sombrer l’économie mondiale dans la dépression, de plus un effet de basculement peut être observé avec l’Europe dans les deux cas. Une chose est aussi à prendre en considération, les Usa feront tout pour que le dollar s’écroule en dernier, quitte à manger la faible Europe et tout faire pour qu’elle s’écroule en premier . Le résultat en bout de course et dans le cas le plus extrême pouvant se combiner en dépression hyperinflationniste (hyperstagflation), et si on veut être certain que la guerre se déclenche « d’elle même ».

Aucun moyen matériel n’existe pour arrêter le programme du pire, conçu pour que toute la puissance de l’égoïsme mondialisé et du mal se révèle partout dans le monde, 99% de la population étant égoïste sous différentes formes, en ne le sachant pas ou en se voilant la réalité. Faire prendre conscience de la situation de crise extrême aux 90% de la population encore endormie, peut etre le départ afin de se diriger dans la bonne direction, même si ce « combat » est perdu d’avance. Il faut que les catastrophes arrivent pour que les gens changent.

D’un point de vue optimiste, cela nous mènera peut être à prendre conscience que toute notre vie n’est basée que sur mensonges, apparences, jugements superficiels, narcissisme, séparation, fainéantise intellectuelle, hypocrisie, « profitage », les choses étant jugées positives que lorsqu’elles sont bonnes pour notre propre personne ou notre famille…Dans la plupart des cas si quelque chose est bonne que pour nous même, quelqu’un d’autre en payera le prix. En prenant la bourse comme exemple, pour qu’il y est des gagnants il faut obligatoirement des perdants et donc des crises.

La peur ne fera qu’accélérer le processus, l’achat d’or comme formidable accélérateur pour que l’on soit sure que tout s’écroule au moment choisi.

Tant qu’une majorité d’individus laissera la vérité de côté, sans jamais se poser la moindre question sur les racines et le sens de sa vie, les chutes, les drames et les coups se produiront éternellement sans aucune possibilité de les arrêter.

Minuit Moins Une

03/12/2011 – Un général chinois menace de « troisième guerre mondiale » pour protéger l’Iran.

Un général militaire de l’Université chinoise de la Défense nationale déclare que la Chine ne devrait pas hésiter à protéger l’Iran, même si cela signifie de lancer une troisième guerre mondiale, comme plus de navires de guerre américains sont envoyés dans la région au milieu des tensions qui s’aggravent.

Selon NDTV, une station de nouvelles chinoise basée en dehors du pays, en ce qui concerne les récentes spéculations selon lesquelles l’Iran serait la cible d’une agression américano-israélienne militaire, le Major Général Zhang Zhaozhong a déclaré que « la Chine n’hésitera pas à protéger l’Iran, même avec une troisième guerre mondiale », remarque décrite comme« déroutante pour certains ».

Le bulletin d’informations cite aussi le Professeur Xia Ming selon la paraphrase de la citation de Zhaozhong qui explique que « ne pas hésiter à faire une troisième guerre mondiale serait entièrement pour des besoins politiques intérieurs. »

La Chine a vigoureusement réaffirmé son alliance avec l’Iran ces dernières semaines, notamment hier, quand elle a refusé de critiquer l’Iran pour un raid sur l’ambassade britannique à Téhéran que des étudiants iraniens ont lancé plus tôt cette semaine.

La Chine et la Russie ont clairement fait savoir qu’ils poseraient leur véto à toute autorisation de l’ONU d’une action militaire contre l’Iran à la suite de réclamations selon lesquelles l’Iran est sur le point de développer une arme nucléaire.

« La Chine a noté les réactions dures faites par les pays concernés au cours de cet événement et est préoccupé par l’évolution de la situation », a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hong Lei aux journalistes aujourd’hui.

« Nous espérons que les pays concernés garderont leur calme et feront preuve de retenue et éviteront de prendre des actions émotionnelles qui peuvent aller jusqu’à la confrontation.»

Pendant ce temps, dans un développement connexe, trois navires de guerre américains ont été dépêchés pour rejoindre le USS John C. Stennis dans la région de la 5è Flotte.

Avec le Stennis, un Supertransporteur de classe Nimitz à propulsion nucléaire, déjà stationné juste à l’extérieur des eaux territoriales iraniennes, le porte-avions USS Carl Vinson vient d’être déployé à partir de son port d’attache pour rejoindre les Etats-Unis 5e Flotte AOR.

«En plus du départ de l’USS Carl Vinson, le croiseur lance-missiles USS Bunker Hill et le destroyer lance-missiles sont partis dans la matinée, et le Halsey USS partira à 14 heures », rapporte NBC SanDiego, ajoutant que les navires sont dirigés pour le Moyen-Orient.

Les craintes d’une agression militaire imminente sur la Syrie ont été déclenchées lorsque le USS George HW Bush a quitté son théâtre habituel de fonctionnement pour se positionner au large de la côte syrienne, mais le navire de guerre a maintenant terminé sa mission et navigue vers son port d’attache de Norfolk en Virginie.